« Pas de plaisir vaginal » : que faire ?

Pas d’inquiétude ! 🙂

Vous n’êtes pas la seule à ne ressentir aucun plaisir avec votre vagin.

Même si on pense habituellement que le plaisir sexuel est censé survenir « automatiquement » et spontanément, ce n’est pas nécessairement le cas. Quoi qu’il en soit, sachez qu’il y a des solutions.

Mais avant ça, essayons de comprendre ce qui pourrait expliquer votre absence de sensations.

« Pourquoi je ne ressens rien avec mon vagin ? »

Premièrement, parce que vous n’êtes sans doute pas connectée avec lui.

Vous arrive-t-il de le toucher ?

De l’imaginer ? D’imaginer ses formes à l’intérieur de vous ?

D’imaginer le type de sensations agréables que vous pourriez ressentir avec lui ?

Que pensez-vous de lui : s’agit-il pour vous d’un « trou » ou bien d’un « tunnel de plaisir » ?

Intérieurement, vous savez que vous pouvez ressentir du plaisir avec votre vagin.

Vous avez surement déjà lu des témoignages ou entendu des copines discuter de leur propre plaisir sexuel.

Certaines femmes parviennent même à atteindre l’orgasme vaginal. Elles le décrivent en général comme étant un orgasme plus « profond ».

Mais vous, c’est le néant complet.

Le pénis de votre partenaire fait des « vas et viens » et rien ne se passe.

Super frustrant, n’est-ce pas ?

Le rapport au sexe durant l’enfance

Les garçons sont en contact avec leur pénis depuis leur naissance. Ils le touchent, l’utilisent, le nettoient, le caressent, etc.

Les filles ne leur côtés n’ont pas vraiment « besoin » de se toucher la vulve comme ça peut-être le cas pour les garçons.

Sauf au moment de la puberté, avec l’arrivée des règles. Bien que ça dépende certainement du pays duquel vous me lisez 🙂

Mais en Europe ou en Amérique du Nord, les tampons sont très utilisés durant les menstruations (notamment lors d’occasions particulières comme le fait d’aller se baigner à la piscine). Le simple fait d’utiliser des tampons implique de rentrer en connexion avec sa vulve. Même si je vous l’accorde, cette connexion est loin d’être érotique ^^

Par rapport aux garçons, les jeunes filles découvrent donc leur sexe bien plus tard.

Bien sûr, plusieurs d’entre elles vont découvrir le plaisir que peut leur prodiguer leur clitoris durant l’enfance. Cette découverte se fait d’ailleurs souvent par hasard. Toutefois, rares sont celles qui chercheront à se doigter le vagin.

L’adolescence

Au moment de la puberté et de l’adolescence, les hormones sexuels sont en pleine ébullition. C’est durant cette période que bon nombre de filles et de garçons vont vivre leurs premières attirances sexuelles.

Lorsque l’on est amoureusement ou sexuellement attiré par une autre personne, on peut se mettre à fantasmer sexuellement. On peut imaginer des rapprochements érotiques agréables.

Ces premiers intérêts sexuels nourris par des attentes positives peuvent contribuer à éveiller les sensations de plaisir.

Si durant l’adolescence, une personne envisage les relations sexuelles comme étant « normales », « saines », « naturelles » ou encore comme « une belle façon de se connecter avec une autre personne », elle aura bien plus de chance de ressentir du plaisir sexuel lorsqu’elle expérimentera réellement la sexualité.

En revanche, si une personne a « peur d’avoir mal », si elle est inquiète par rapport à l’intimité, il y a plus de chances qu’au moment venu, cette personne soit tendue et ressente réellement des douleurs

De la même façon, si une personne grandie dans une culture comportant beaucoup d’interdits autour de la sexualité, elles peuvent « se couper » de leurs pulsions sexuelles et donc, aux sensations agréables qui peuvent en découler.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Venons-en maintenant aux solutions.

Comment développer son plaisir vaginal ?

Cultivez une vision positive de la sexualité

Lorsque nous grandissons dans un environnement social où la sexualité est vu comme quelque chose de « mal », de « sale » ou à « éviter », notre cerveau « absorbe » tous ces messages négatifs qui peuvent par la suite aboutirent à des difficultés dans sa sexualité comme :

  • Une absence de plaisir sexuel ;
  • Des douleurs lors de la pénétration ou un vaginisme ;
  • Un manque de lubrification et d’excitation sexuel ;
  • Un manque de libido, etc.

Plusieurs femmes m’écrivent pour me dire qu’elles ont grandis dans des cultures où la sexualité est vu comme une expérience « honteuse » et remplie d’interdits. Certaines me disent qu’aujourd’hui elles voient la sexualité comme une expérience positive, géniale et qu’elles ont envie de vivre cette expérience pleinement.

En fait ce qui se passe, c’est que la vision négative de la sexualité que vous avez eu dans le passé peut persister à l’intérieur de vous et se manifester à travers des symptômes dans votre corps.

Un exercice que je propose souvent à mes clientes consiste à parler à leur corps. Je leur demande de rassurer les parties en elles qui ont peur de la sexualité et de ses conséquences.

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Je leur propose de dire à voix haute la vision positive qu’elles ont de la sexualité aujourd’hui. Cet exercice est un excellent moyen de cultiver la paix intérieur 🙂

Si vous souhaitez davantage harmoniser votre corps et votre esprit, sachez que j’ai développé d’autres exercices que je vous partage dans les programmes Orgasme Solo et Orgasme Duo.

Masturbez-vous !

Pour développer son plaisir sexuel, la masturbation est une pratique incontournable. Elle vous permet à la fois de vous connecter à votre corps mais aussi de mieux connaître quel type de toucher vous sont les plus agréables.

Lorsque vous vous masturber, prenez le temps. Prenez le temps d’explorer votre corps, de caresser vos seins, votre ventre, vos cuisses et bien sûr aussi caressez votre clitoris…

D’ailleurs, si ça vous intéresse de développer votre plaisir sexuel tout en étant guidée par ma voix, je vous invite à découvrir mon programme Sexo-Connexion.

Les 2 derniers audios de ce programme se focalise spécifiquement sur la connexion vaginale. 🙂

Une meilleure connexion corporelle et le développement de belles sensations de plaisir peut prendre beaucoup de temps et de douceur : soyez patiente. C’est complètement normal si au début de vos expérimentations, vous ne ressentez pas grand chose.

Concentrez-vous sur vos sensations

Prenez le temps de vous concentrer sur toutes les petites sensations  Ne cherchez pas à vous caresser vite fait, bien fait, et à vous mettre une tonne de pression pour ressentir beaucoup de plaisir ou pour avoir un orgasme. Au contraire, soyez curieuses et soyez ouvertes aux possibilités. 🙂

Pour approfondir de la masturbation, consultez ces quelques articles rédigés avec délicatesse :

Arrêtez-vous et respirez profondément

Prenez le temps de vous arrêter pour respirer profondément. Respirer profondément va vous aider à détendre vos muscles et à apaiser votre esprit. En contrepartie, ça va vous permettre de ressentir potentiellement plus de plaisir.

La respiration, c’est la base de la vie. Exactement comme la sexualité 🙂

Alors prenez le temps de respirer et ne cherchez pas à reproduire ce que vous pouvez voir dans des vidéos pornographiques. Vous méritez mieux que ça.

Si vous avez envie de lire d’autres conseils sur le plaisir et l’orgasme, je vous invite à télécharger gratuitement le guide : « 9 secrets pour atteindre l’orgasme ».

En attendant je vous souhaite de beaux moments de connexion à vous-même et beaucoup de plaisir 🙂

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *