Comment avoir un orgasme vaginal ? 5 techniques pour booster votre plaisir

Vous le savez pertinemment : atteindre l’orgasme par la porte du vagin n’a absolument rien de facile. Aussi surprenant soit-il, la plupart des femmes sont exactement comme vous : elles veulent jouir grâce aux profondeurs de leur bassin et adoreraient pouvoir sentir vibrer leur corps tout entier.

Comment ressentir des sensations de plaisir pendant que Monsieur a le sexe cajolé ? Comment faire jaillir votre pleine vitalité grâce à la sexualité ? Découvrons ensemble les solutions qui s’offrent à vous 🙂

Première option : stimulez le point G

Serez-vous le trouver ? Située à quelques centimètres du côté de la paroi ventrale vaginale, le point G vous fait la promesse d’une jouissance exaltante. Le hic (et nous y reviendrons plus bas dans cet article), cette fameuse zone G peut aussi vous laisser complètement indifférente.

Voici toutefois un détail qui a toute son importance : pour pouvoir réveiller le point G, vous devez être fortement excitée. La bonne idée : explorez-le en étant guidée grâce à l’audio 6 du programme Sexo-Connexion.

Avec votre bien-aimé, vous pouvez toucher le point G de différentes façons : pas moins de 6 positions sexuelles s’offrent à vous.

Pour commencer, la position de la Levrette fera très bien l’affaire.

Dans cette position tantôt gênante, tantôt étonnante, la femme s’agenouille en élançant les deux bras vers l’avant pendant que son partenaire se positionne juste derrière elle, sur les genoux.

Il a ainsi tout le loisir de caresser son dos, ses fesses mais aussi son clitoris tout frétillant.

Pour plus de confort et changer l’angle de la pénétration, Madame peut se placer directement sur les coudes. Monsieur peut également se placer debout aux abords du lit.

Dessin de la position sexuelle de La Levrette
La position de la levrette permet une pénétration profonde qui peut stimuler le point G

Quoi de mieux que de changer radicalement la couleur de vos ébats en pratiquant la position du X ?

Rendez-vous dans votre cuisine : apportez quelques couvertures et allongez-vous sur la table. Dans cette position, votre partenaire est debout face à vous. La plus belle des vues s’offre ainsi à lui.

Grâce à vos jambes entrecroisées, les vas-et-viens enflammés vous offrent des sensations intenses et différentes.

Vous en voulez encore ? Changez l’angle de la pénétration, en plaçant un petit coussin directement sous votre bassin.

La position du X offre des sensations bien différentes grâce AUX cuisses QUI SONT CROISÉES

Téléchargez le guide « 9 secrets pour atteindre l’orgasme »

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Orgasme vaginal : la rareté d’un plaisir convoité

Ne vous trompez pas : atteindre l’orgasme est plus difficile qu’il n’y paraît. Lorsqu’on interroge les femmes sur leur sexualité, les chiffres sont unanimes : seulement 20 à 30 % d’entre elles parviennent à l’orgasme grâce à la pénétration vaginale.

Autrement dit, 70 à 80 % des femmes ne jouissent pas avec cette pratique. Étonnant, n’est-ce pas ?

Ce n’est plus un mystère pour personne : les femmes parviennent bien mieux à l’orgasme en caressant leur clitoris. Aussi chaleureux soit-il, le vagin quant à lui demeure encore beaucoup trop silencieux.

L‘orgasme vaginal est donc loin d’être le Saint-Graal du plaisir. C’est d’ailleurs pour cette raison que certains auteurs préconisent le sexe sans pénétration. Trop extrême ?

Le sexe sans pénétration peut sans l’ombre d’un doute vous offrir de belles occasions de vous faire plaisir différemment. Mais si vous lisez cet article, c’est avant tout pour savoir comment jouir vaginalement, n’est-ce pas ? Poursuivons notre exploration.

Pourquoi certaines femmes parviennent à l’orgasme avec leur vagin mais pas d’autres ?

Le vagin est un tunnel aux parois soyeuses et recourbées qui comportent principalement 3 fonctions :

  • il permet l’écoulement du sang lors des menstruations ;
  • il accueille le pénis lors des relations sexuelles et retient le sperme jusqu’à ce que celui-ci atteigne le col de l’utérus ;
  • il permet le passage d’un jeune nourrisson lors de l’accouchement.

Rien que ça !

Contrairement au clitoris, le vagin comporte peu de récepteurs sensoriels superficiels. Si les parois vaginales étaient aussi sensibles que le clitoris, cela rendrait les accouchements beaucoup plus douloureux. Sentons-nous donc reconnaissantes que le vagin soit si peu réactif. 🙂

Pour ressentir des sensations, les femmes doivent donc stimuler les récepteurs sensorielles profonds qui se situent au niveau des muscles. Dans la quête du plaisir vaginal, faire l’étoile de mer n’est pas une option !

Soyez active et mettez-vous en mouvement

À bas la passivité lors des ébats !

Vous méritez bel et bien de ressentir du plaisir. 🙂

Alors prenez votre courage à deux mains et assumez une part de responsabilité dans votre jouissance.

Pendant que Monsieur a le sexe enfoui dans votre bas-ventre, exercez des pressions pour davantage l’envelopper. Contractez et de dé-contractez votre périnée. Ainsi vous ressentirez bien plus de plaisir.

Pensez également à bouger votre bassin : faites des dos ronds, dos creux un peu comme si vous dansiez. La sexualité est un art. Incarnez la sensualité.

Et surtout : lâchez prise ! Débloquez le haut de votre corps : autorisez vos épaules, votre nuque et votre tête à être aussi souples qu’un spaghetti al dente.

Voilà qui est beaucoup mieux 🙂

Faites connaissance avec votre vagin et touchez-le

La plupart des femmes qui ressentent des sensations de plaisir avec leur vagin sont non seulement actives pendant la sexualité mais elles ont également un rapport différent avec lui.

Beaucoup de ces femmes ont investi leur vagin comme un organe de plaisir. Non pas de manière abstraite ou intellectuelle mais de manière sensorielle.

Cet investissement actif et sensoriel du vagin a pu se faire spontanément, au grés des expériences par exemple au moment de l’adolescence. Il s’agit essentiellement d’apprentissages implicites dont peu de femmes ont réellement conscience.

Au moment de la puberté ou lors des premiers émois amoureux et sexuels, elles ont pu projeter dans leur vagin des capacités à leur faire ressentir du plaisir, elles ont pu imaginer les sensations agréables qu’il pouvait leur générer.

Elles ont pu aussi, envisager leur vagin comme un organe pouvant susciter chez l’autre des sensations agréables, des sensations d’enveloppement, de proximité, de douceur et de chaleur.

Ces attentes positives, ces projections imaginaires envoutantes ont pu prédisposer leur cerveau, ont pu créer des connexions neuronales pouvant s’activer ensuite beaucoup plus facilement au moment d’une stimulation réelle de leur vagin, comme lors d’une pénétration.

Pour résumé, les femmes qui ressentent du plaisir avec leur vagin sont davantage engagée et connectée avec lui. Elles l’ont investis mentalement (par des fantasmes ou des projections positives). Elles ont aussi pu prendre davantage le temps d’explorer leur vagin avec leur doigts.

Si vous aimeriez apprendre à investir votre vagin comme un organe de plaisir, sachez que le programme Orgasme Duo comprend plusieurs audios visant à vous aider à cultiver des sensations agréables et une vision positive de votre cher vagin.

Tout au long d’Orgasme Duo, vous serez également guidés à partager avec votre partenaire des moments de connexion, des moments d’intimité où vous ne subirez pas la pression de jouir à tout prix. 🙂

Orgasme vaginale : devenez sexuellement plus excitée

Loin d’être mystérieux, l’orgasme est un réflexe permettant la libération des tensions sexuelles. Mais pour que ces tensions puissent être libérées encore faut-il les alimenter.

Pour que notre système nerveux puisse déclencher un réflexe quel qu’il soit, il a besoin qu’un seuil d’une certaine intensité soit franchi. L’orgasme se déclenchera à la condition que l’excitation sexuelle atteigne un « point de non retour« . Dans l’idéal, ce seuil peut se situer autour de 9/10 d’excitation mais chez certaines personnes il peut être moins élevé.

Graphique montrant l'évolution d'une excitation sexuelle sous forme de vagues au cours du temps

Occupez-vous d’abord des autres parties du corps

Si au moment de la pénétration, la femme se trouve à un niveau d’excitation de 7 ou 8 sur 10, vous comprendrez qu’il n’en faut plus beaucoup pour lui permettre d’atteindre l’orgasme avec une stimulation vaginale. Vous voyez ce que je veux dire ? 🙂

De la même façon, si une femme se fait pénétrer alors qu’elle se trouve à un niveau d’excitation de 4/10, ça demandera de nombreuses stimulations supplémentaires pour parvenir à la faire jouir de cette façon.

Du coup, la stratégie que je vous propose pour parvenir plus facilement à l’orgasme vaginal, c’est de faire monter les niveaux d’excitation proche du point de non retour.

Comment exciter sexuellement une femme ?

Commencez par attiser son désir bien avant la chambre à coucher.

Dites lui que vous avez envie d’elle. Décrivez les parties de son corps qui vous excite et les caresses que vous aimeriez lui prodiguer.

Une fois au lit, faites la languir. Caressez-lui tout le corps. Frôler son pubis. Touchez sa vulve au-travers de ses sous-vêtements.

Et surtout : n’oubliez pas de stimuler son clitoris en prenant bien soin de le lubrifier !

De cette façon, l’orgasme surviendra plus facilement au moment de la pénétration.

N’oubliez pas : avant d’envisager la moindre pénétration, assurez-vous que son vagin est correctement lubrifié. Sinon, ajoutez du lubrifiant.


Aucune sensation de plaisir sexuel ?

Il arrive que des femmes m’écrivent pour me dire qu’elles ne ressentent pas beaucoup voir pas du tout de sensations avec leur vagin ou leur clitoris. C’est aussi votre cas ? Alors lisez bien ce qui suit car des solutions existent. En revanche, je vous préviens : ce n’est pas un sextoy qui va pouvoir vous aider.

La presse féminine a tendance à réduire l’orgasme et le plaisir sexuel à des techniques et des connaissances « mécaniques » du corps. On vous dit : « touchez-vous le minou », « stimuler le point G« , « essayez telle ou telle position sexuelle« .

Mais qui pour vous dire que ce qu’il y a dans votre tête est peut-être plus important encore que n’importe quelle technique ?

Si au plus profond de vous-même, vous avez peur qu’en ressentant des sensations envoûtantes de plaisir, vous avez par exemple peur de devenir accro au sexe, à votre avis, ne pensez-vous pas que cette peur puisse entraver en elle-même votre potentiel de plaisir ?

Si vous avez peur de ce que vos proches pensent de vous, par exemple, qu’en prenant votre pied vous soyez vue comme une « traînée »… Ne pensez-vous pas que cette idée puisse constituer un sacré frein à votre jouissance ?

Si vous avez peur d’être ridicule, voir pire, si vous avez peur d’être humiliée… Ne pensez-vous pas qu’avec de telles peurs habitant dans les profondeurs de votre psyché, le plaisir puisse réellement se pointer et s’exprimer librement ?

Bien sûr que non, notre conception même de la sexualité, nos expériences passée et nos croyances peuvent venir bloquer ou limiter notre plaisir et le déclenchement de l’orgasme.

Si vous vous reconnaissez dans les possibilités que je vous ai énumérer plus haut, vous pourriez avoir besoin d’effectuer un véritable travail en profondeur avec vous-même. C’est quelque chose que vous pouvez commencer à faire seule. Je vous partage des techniques que j’ai moi-même utilisé dans le programme Résilience.

Amusez-vous !

L’orgasme vaginal est plus difficile à obtenir car le vagin est moins sensible que ne peut l’être par exemple le clitoris. Les femmes ont par ailleurs peu l’habitude de se doigter. Ce manque d’exploration interne peut expliquer en partie le manque de sensations vaginales ressenties.

Par ailleurs, certaines femmes peuvent manquer d’excitation au moment de la pénétration. Il est ainsi nécessaire de réveiller sensoriellement l’ensemble du corps : massage, jeux érotiques, partage de fantasmes, etc.

Une façon de maximiser ses chances d’atteindre l’orgasme par la pénétration vaginale est de s’approcher du point de déclenchement orgasmique avant d’initier la moindre pénétration.

Si vous aimeriez apprendre à avoir un orgasme avec votre partenaire et développer une relation plus positive avec votre corps et votre vulve, le programme Orgasme Duo sera parfait pour vous mener jusqu’à l’apogée de votre plaisir. 🙂

J’ai hâte de vous y retrouver,

Élodie, Consultante en Santé Sexuelle
pour Oh Oui.

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *