La différence entre jouir et avoir un orgasme

Ce qui est ultra bon dans le sexe, c’est la jouissance. Pourtant, l’orgasme aussi c’est super bon. Alors, qu’est-ce qui différencie « jouir » et « avoir un orgasme » ?

La jouissance, c’est ce cocktail hormonal accompagné de neurotransmetteurs qui peut inonder l’ensemble de notre corps d’un délicieux plaisir. 🙂

L’orgasme, c’est ce bref moment intense où les muscles et les organes du bas-ventre (vagin, utérus, rectum, etc) sont saisis par des contractions rythmiques et involontaires. Vous savez, c’est ce moment jouissif où l’on peut ressentir un pic de plaisir. Il dure d’ailleurs seulement entre 2 et 20 secondes.

De son côté, la jouissance peut durer pendant des heures !

Avoir un orgasme, c’est un peu comme assister au bouquet final d’un spectacle de feux d’artifices. Le petit coquin survient à un moment où on ne l’attend pas forcément mais lorsqu’il est là, on sait l’apprécier à sa juste valeur. 🙂

Pouvons-nous jouir sans avoir d’orgasme ?

De nombreuses femmes parviennent à ressentir des vagues de plaisir mais n’arrivent pas à atteindre le seuil d’excitation sexuelle leur permettant de déclencher l’orgasme. On peut donc tout à fait être épanouie au lit sans jamais atteindre l’orgasme.

Dans l’approche Sexo-Corporelle, on appelle ce mode d’excitation, le « mode ondulatoire ».

LA RÉPONSE SEXUELLE DANS LE MODE D’EXCITATION « ondulatoire »

Pouvons-nous avoir un orgasme sans plaisir ?

Aussi surprenant soit-il, il est tout à fait possible d’atteindre l’orgasme sans ne ressentir aucun plaisir ou presque.

Comment expliquer cela ?

L’orgasme est un phénomène neuro-physio-psychologique complexe.

Pour simplifier, il y aurait deux dimensions à considérer dans l’expérience orgasmique :

  • 1. La dimension physiologique : il s’agit du rythme cardiaque qui s’accélère, de la transpiration qui s’intensifie, de la fréquence respiratoire qui s’amplifie, etc. Jusqu’à aboutir aux contractions rythmiques et involontaires des muscles du planchers pelviens qui signe la libération des tensions sexuelles ;
  • 2. La dimension émotionnelle : celle-ci renvoie à la couleur de notre expérience subjective et à sa clarté. Ressentons-nous du plaisir ? Si oui, à quelle intensité ?

Lorsque l’on a un « orgasme » sans plaisir, le corps évacue les tensions sexuelles accumulées mais cette libération est dépourvue de charges émotionnelles. Les parties du cerveau gérant ces deux aspects sont indépendantes l’une de l’autre, ce qui peut expliquer en partie la non-synchronisation de ces deux dimensions. Dans l’approche sexo-corporelle, cet orgasme dépourvu de plaisir est appelé « orgaste ».

On peut vivre ce type d’expériences notamment avec un sextoy. Pour cela, il suffit d’appuyer sur le bouton pour déclencher les vibrations et sans que l’on est besoin de se connecter à notre corps, celui-ci se met au bout d’un certain temps à décharger automatiquement les tensions sexuelles induites par la stimulation mécanique de l’objet.

LA RÉPONSE SEXUELLE DANS LE MODE D’EXCITATION « EN COURANT CONTINU »

Ce désengagement émotionnel, attentionnel et corporel contribue à l’absence de plaisir sexuel. Ce mode d’excitation généré par une stimulation mécanique et continue (par exemple avec des sextoys ou le jet de douche) s’appelle le « mode en courant continu ».

La jouissance et l’orgasme : deux plaisirs différents ?

Nous vivons du plaisir (gustatif, visuel, sexuel, etc) au travers de nos expériences. Ces plaisirs se déclinent en différentes nuances. Nous disposons d’ailleurs de plusieurs mots pour décrire les variations de nos ressentis émotionnels :

  • aimer ;
  • apprécier ;
  • savourer ;
  • adorer ;
  • raffoler ;
  • jouir, etc.

Sur l’échelle du plaisir, « jouir » est plus intense que « aimer».

Comme nous l’avons vu, le phénomène de l’orgasme peut-être gradué d’une variété de ressentis émotionnelles allant de « inexistant » à « intensément jouissif ».

De la même façon, notre vécu physiologique peut lui aussi se manifester de différentes façons.

Toutes ces variations physiologiques et émotionnels contribuent à rendre chacune de nos expériences sexuelles complètement uniques !

La « jouissance » représenterait ainsi le summum du plaisir sexuel.

Bien sûr, dans le langage courant, l’expression « t’as joui ? » fait souvent référence au fait d’avoir un orgasme ou non. Mais comme nous l’avons vu, nous pouvons très bien jouir de plaisir sans pour autant avoir un orgasme et atteindre l’orgasme sans pour autant jouir 😉

Finalement, l’orgasme qu’on rêve tous et toutes de vivre, c’est l’orgasme intensément chargé en sensations de plaisir. Pour pouvoir le vivre, cela nécessite de développer ces compétences attentionnelles, corporelles et psychologiques (faculté à imaginer, à gérer son stress, à se détendre, etc.).

OH OUI s’est d’ailleurs donné comme mission première de vous accompagner dans le développement de vos compétences orgasmiques 🙂

Ça vous dit ?

Super !

Commencez alors par ici :

  • 1. Téléchargez le guide « 9 secrets pour atteindre l’orgasme » :

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

  • 2. Si êtes super motivée à faire émerger vos sensations de plaisir et/ou à atteindre l’orgasme : rejoignez Orgasme Solo ou Orgasme Duo,

J’ai hâte de vous y retrouver 🙂

Élodie, Consultante en Santé Sexuelle pour OH OUI

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Orgasme Solo

Apprenez à atteindre l’orgasme seule

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *