Pourquoi je ne ressens rien quand je me touche ?

Vous avez envie de ressentir du plaisir sexuel, mais vous n’en ressentez pas et vous aimeriez bien savoir pourquoi. Qu’est-ce qui pourrait bien expliquer que le sexe n’est pas agréable ?

1. Vous n’êtes pas assez excitée

Pour pouvoir ressentir du plaisir de nombreuses personnes ont besoin d’être excitée. Pour cela elles érotisent leur corps en cherchant à voir ce qu’il y a de beau et d’excitant.

Elles peuvent aussi s’imaginer en train de faire l’amour avec une personne qui les attire ou imaginer des inconnus en train d’avoir des relations sexuelles.

Le manque d’excitation peut s’expliquer en partie par un manque d’imagination, le stress, la honte de son corps, mais aussi possiblement par un manque de stimulation sexuelle.

2. Il y a un manque de connexion sexe-cerveau

Pour pouvoir ressentir du plaisir sexuel, il faut que les cellules sensorielles qui se trouvent au niveau de votre zone génitale soient bien connectées avec les aires cérébrales.

Pour de nombreuses personnes, ces connexions sont déjà présentes et le plaisir survient alors naturellement, mais pour d’autres, il est nécessaire de prendre le temps de bien stimuler ces organes génitaux afin de renforcer la connexion entre son sexe et son cerveau.

Si vous souhaitez développer votre plaisir sexuel, le petit programme Masturbation 3.0 peut vous aider grâce à ces 7 audios guidés. Et si vous aimeriez apprivoiser l’orgasme avec vos mains, le programme Orgasme Solo sera parfait pour vous.

3. Vous êtes gênée par l’idée de prendre votre pied

À un niveau social, le plaisir sexuel a longtemps été tabou et source de honte et de culpabilité.

Dans certaines cultures et dans certaines familles, la sexualité comporte beaucoup d’interdits et il est possible que vous associer la sexualité a quelque chose de mal.

Chez tous les êtres humains, la zone génitale comporte des milliers de capteurs sensoriels pouvant générer des sensations de plaisir. Un rapport négatif au corps ou à la sexualité peut bloquer ou limiter les processus physiologiques de plaisir.

4. Maladies & médicaments

On ressent des sensations de plaisir et de bien être parce que notre cerveau libère dans notre sang des neurotransmetteurs comme la dopamine et la noradrénaline.

Le problème c’est que certains médicaments peuvent venir influencer la chimie du cerveau, notamment en augmentant la présence de neurotransmetteurs inhibiteurs qui peuvent limiter ou bloquer la réponse sexuelle.

C’est notamment le cas des anti-dépresseurs de type ISRS qui augmente le taux de sérotonine, des antipsychotiques ou encore des médicaments qui agissent sur la douleur.

Si vous êtes concernée par cette situation, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra ajuster ou changer votre médication.

5. Vous avez vécu des expériences négatives

De la même manière qu’une culture sociale et familiale négative envers la sexualité peut venir altérer les processus physiologiques naturels de plaisir, les expériences négatives comme notamment les violences sexuelles peuvent venir marquer en profondeur le fonctionnement de notre cerveau.

Durant des expériences de violence, l’intégrité physique et psychologique est ébranlée. Le système nerveux, dont sa principale fonction est d’assurer notre survie et notre protection, a pu ainsi faire des apprentissages négatifs. Ça peut aussi être le cas s’il n’y a pas eu de violence physique.

Le système nerveux peut notamment déduire sur la base de ces expériences que la sexualité ou le plaisir est potentiellement dangereux. Dans un but de protection, il peut ainsi bloquer ou limiter les processus de plaisir.

Si vous êtes concernée par cette situation, sachez qu’il y a des solutions. Notre cerveau se modifie tout au long de notre vie et peut effectuer de nouveaux apprentissages comme notamment des apprentissages plus adaptés à votre vie d’aujourd’hui.

6. Il y a peut-être un problème au niveau neurologique…

Parfois un accouchement, un accident ou une maladie peut venir impacter les nerfs qui relient notre zone génitale au cerveau.
Des techniques peuvent stimuler la neuroplasticité et ainsi contribuer au rétablissement du système nerveux.

Évidemment, aucune guérison ne peut être garanti, mais ça me semble important de vous dire qu’il y a des solutions et que tout n’est pas forcément perdu.

Si vous pensez que la piste neurologique pourrait vous concerner, n’hésitez pas à consulter un neurologue.

Si vous aimeriez en savoir plus sur le plaisir et l’orgasme, téléchargez gratuitement le guide 9 secrets pour atteindre l’orgasme, vous trouverez d’autres conseils et des exercices pratiques.

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Orgasme Solo

Apprenez à atteindre l’orgasme seule