Comment trouver son point G ?

Dans la quête du plaisir et de l’orgasme, la zone G peut s’avérer être un puissant allié. Primo, parce que de nombreuses femmes parviennent à ressentir grâce à lui un plaisir intense, ce qui peut faciliter la venue de l’orgasme. Deuzio, parce que stimuler plusieurs zones différentes de son corps peut aider à augmenter les tensions sexuelles nécessaires à la venue de l’orgasme.

Qu’est-ce que le point G ?

Le point G correspond à une zone à l’intérieur du vagin, du côté de la paroi ventrale. Vous pouvez y accéder en courbant vos doigts en faisant le signe de “viens ici”. La texture de la zone G est différente de la texture douce et moelleuse de la paroi vaginale. Sa texture est plus rugueuse.

La zone G n’est pas très grande, elle fait juste quelques centimètres de circonférence. Comme vous pouvez le voir sur le schéma en dessous, elle est à la jonction entre les bulbes et la base du corps du clitoris, les glandes de Skene (aussi appelées glandes para-urétrales) qui sont l’homologue de la prostate et l’urètre, le conduit qui permet d’évacuer l’urine.

Comme la vessie et l’urètre se trouve à proximité de la zone G, il est possible que vous ayez une sensation d’envie d’uriner mais pas de panique, c’est tout à fait normal. Acceptez cette sensation et continuez votre exploration. 🙂

En stimulant la zone G, il est aussi possible que plusieurs ml de liquide soit libérée par votre vulve. On appelle ce phénomène les émissions fontaines et elles proviennent de la vessie. Les émissions fontaines sont composées d’un liquide inodore et incolore produit par les glandes de Skene, dilué d’eau et d’un peu d’urine.

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Comment toucher sa zone G ?

Pour pouvoir faciliter l’accès de cette zone, vous pouvez vous positionner sur le dos, les jambes remontées aux épaules ou vous pouvez aussi vous mettre à genou comme pour la position de la levrette.

Si vous essayez de toucher votre zone G à froid, vous ressentirez peu de sensations et c’est complètement normal. Les sensations de plaisir viendront d’autant plus facilement si vous êtes sexuellement excitée.

Autre conseil pratique : ne touchez pas votre zone G avec la délicatesse dont vous pourriez faire preuve avec votre clitoris. En fait, il est plutôt recommandé d’appuyer assez fortement sur le zone. Caressez-vous en exerçant des pressions et en augmentant progressivement l’intensité de votre toucher. En stimulant la zone G, vous pourrez remarquer qu’elle se met à gonfler et en gonflant elle devient de plus en plus sensible.

Ne culpabilisez pas si vous n’éprouvez aucun plaisir lorsque vous la stimulez. Comme vous le voyez en lisant cet article, dans ce plaisir il y a une bonne part de technique. Donnez-vous donc du temps pour réveiller le plaisir de cette zone et apprivoiser doucement les sensations.

Rappelez-vous aussi que tout le monde est différent et que si la zone G c’est pas votre truc, et bien partez explorer sur votre corps d’autres contrées. 🙂

Laissez-vous guider !

Si vous aimeriez explorer cette zone en étant accompagné, le programme Masturbation 3.0 peut vous aider à sensibiliser votre vagin et développer vos sensations de plaisir. Ce programme comprend 7 exercices guidés qui ont pour but de vous connecter différemment avec vous-même et de vous faire vivre de nouvelles expériences.

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Orgasme Solo

Apprenez à atteindre l’orgasme seule