La psychanalyse, une thérapie efficace pour l’épanouissement sexuel ?

Est-ce que la psychanalyse peut vous aider efficacement à améliorer votre sexualité ? Investissez au mieux votre argent, votre temps et votre santé en lisant cet article en intégralité !

À l’origine de la psychanalyse

Sigmund Freud est souvent vu comme un « ennemi » du plaisir sexuel féminin.

Pour remettre son parcours en contexte : Freud est né en 1856 et est décédé en 1939.

Autant dire qu’à l’époque les mœurs et les connaissances étaient bien différentes de celles d’aujourd’hui. Rappelons aussi que la Religion occupait une place importante dans la vie des concitoyens de l’époque.

Portrait de Sigmund Freud
Sigmund Freud, 1935

Freud est connu pour avoir fondé la psychanalyse. Il a développé sa célèbre théorie sur l’inconscient, après avoir lui-même pratiqué pendant des années l’hypnose thérapeutique.

Il commence d’ailleurs sa carrière en tant que physiologiste, neurologue, passant de l’étude de la moelle épinière d’un des poissons les plus rudimentaires au système nerveux central humain.

Même si aujourd’hui il y a énormément de choses qui sont dépassés dans la psychanalyse, sa façon d’approcher la psychologie humaine est intéressante à bien des égards.

Notamment la distinction entre ce qu’il appelle le “moi” et le subconscient.

Système 1, système 2

Aujourd’hui on sait en psychologie que les humains ont dans leur cerveau « 2 systèmes » qui leur permettent de réagir et de prendre des décisions.

Cette théorie est merveilleusement bien formulée dans le livre Système 1, Système 2 du psychologue Daniel Kahneman.

Le premier système est rapide, automatique, involontaire, associatif et émotionnel.

Le deuxième système est plus lent, plus réfléchi et plus logique.

Ce deuxième système nécessite une certaine concentration de la part de l’individu. Il intervient principalement dans la résolution de problèmes complexes.

La psychanalyse, agit-elle sur ces 2 systèmes ? Peut-elle être efficace dans l’amélioration de votre sexualité ?

L’efficacité thérapeutique et la méthode scientifique

Pour commencer, il est important de se demander de quelle façon nous définissons ce qui est efficace de ce qui ne l’est pas.

Selon moi, une pratique efficace agit d’une façon à ce que nos symptômes ou nos souffrances soient réduits, voir disparaissent.

À un niveau scientifique, une pratique est efficace dès lors qu’elle témoigne de résultats bénéfiques statistiquement significatifs chez un grand nombre de personnes qui présentent le même type de symptômes.

Bien sûr, tout le monde est différent. Une pratique jugée scientifiquement efficace ne le sera pas forcément pour tout le monde ni de la même manière.

Par exemple, pour une personne qui ressent peu de sensations agréables et qui veut ressentir du plaisir sexuel, la méditation sexuelle est une pratique jugée scientifiquement efficace.

Pourtant, certaines personnes vont moins bien réagir à ce type de pratique. Pourquoi ?

Le développement psychosexuel

En plus d’être une pratique exigeante (la méditation demande une certaine concentration et doit être pratiquée avec régularité afin que des bienfaits soient ressentis), d’autres facteurs peuvent influencer son efficacité.

Si par exemple une personne ressent peu de plaisir sexuel car elle n’a pas pris la peine de découvrir son corps, ça sera différent d’une personne qui a reçu une éducation où le plaisir est considéré comme mal ou interdit, et ça sera encore différent d’une personne qui a par exemple subit une agression sexuelle et dont le système 1, a pu associer le plaisir à quelque chose de potentiellement dangereux.

De mon expérience, il peut être plus efficace pour une personne qui a par exemple subit une agression sexuelle de rétablir d’abord un profond sentiment de sécurité, puis de ré-associer à un niveau conscient et inconscient le plaisir à quelque chose de sain et de positif.

Selon les cas, par rapport à un même problème, certaines personnes peuvent avoir davantage besoin d’explorer leur corps, de travailler sur leurs croyances, sur leurs peurs ou sur la façon dont elles envisagent la sexualité.

Plusieurs approches thérapeutiques ont fait leur preuve, notamment en étant évalués scientifiquement. Ce qui n’est pas le cas de la psychanalyse.

L’évaluation scientifique consiste à examiner et à comparer différents traitements auprès de personnes qui ont le même type de problèmes (par exemple : une incapacité à atteindre l’orgasme). Certaines personnes vont se voir proposer une approche thérapeutique spécifique, d’autres seront exposés à d’autres techniques, et/ou à rien du tout (afin de constituer un groupe contrôle).

Ensuite, les résultats sont analysés afin de constater si des changements se sont produits par rapport aux différents cas de figures testés. En fonction des résultats, on peut entrevoir les pratiques les plus efficaces.

Les alternatives à la psychanalyse

Parmi les approches efficaces et évaluées scientifiquement pour des problématiques sexuelles, je pense notamment à :

  • la thérapie cognitivo-comportementale ;
  • à la sexo-thérapie ;
  • la thérapie de couple ;
  • à l’hypnose thérapeutique ;
  • et dans les cas de traumatismes, à l’EMDR ou tout autre technique pertinente.

De mon côté avec ohoui.fun, je m’inspire de toutes ces approches. Je vous offre des services complémentaires et je privilégie le partage de connaissances afin que vous compreniez mieux le fonctionnement de votre corps, de votre cerveau dans le but que vous acquériez plus de pouvoir personnel sur votre situation. 🙂

Dans tous les programmes OH OUI, vous trouverez des audios guidés pour ré-associer positivement la sexualité et le plaisir, pour augmenter votre conscience corporelle, pour vous faire vivre des expériences saines et positives et pour développer votre sensibilité sensorielle.

Je me dis qu’une approche diversifiée permet de toucher le plus grand nombre de personnes tout en permettant d’obtenir des résultats efficaces car basée sur des pratiques concrètes.

Parler ça peut faire beaucoup de bien, ça a de la valeur, mais pour moi parler ne suffit pas.

La sexualité se joue au niveau du corps, au niveau des émotions et nos expériences passées peuvent l’influencer fortement. Parler c’est bien. Mais ne négligeons pas non plus la pratique !

Prenez une décision libre et éclairée

Si j’avais un problème dans ma propre sexualité, vous comprenez sur la base de tout ce que je viens de vous dire que pour moi la psychanalyse est une des dernières choses vers laquelle je me tournerai.

Ma santé est précieuse. Mon temps est précieux. Mon argent est précieux.

Je préfère ainsi privilégier des pratiques qui ont été évaluée scientifiquement pour pouvoir améliorer au mieux ma qualité de vie.

C’est mon opinion.La vôtre peut être différente de la mienne.

Prenez ce qui est bon pour vous, jetez à la poubelle le reste et surtout : prenez soin de vous 🙂

Si vous avez des expériences avec des psychanalystes, qu’elles soient positives ou négatives, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.