Absence d’orgasme :
9 raisons qui aident à mieux comprendre l’anorgasmie

Il arrive souvent que des femmes me disent qu’elles ressentent beaucoup de plaisir pendant leurs relations sexuelles, mais qu’elles ne parviennent pas à atteindre l’orgasme. Beaucoup de femmes sont frustrées, se culpabilisent voir ont honte de ne pas ressentir de jouissance.

Quelles sont les raisons qui peuvent bien expliquer que vous ne parvenez pas à atteindre l’orgasme ?

1. Vous êtes dans le contrôle

L’orgasme est aussi bref et aussi spontané qu’un éternuement.

Surprise par cette comparaison ?

Et pourtant : l’orgasme est une réponse physiologique, une réponse corporelle à l’activité sexuelle.

Si il est clair que nous pouvons avoir du pouvoir sur nos orgasmes, ils restent déclenchés par notre système nerveux autonome… Un système sur lequel nous n’avons pas le plein contrôle.

Oui : vous pouvez aider votre cerveau à libérer votre orgasme, mais ce n’est pas vous, ce n’est pas la partie de votre cerveau qui pense et qui résout des problèmes complexes qui contrôle directement la venue de l’orgasme. 🙂

De la même façon, vous pouvez aider votre corps à mieux digérer les aliments que vous mangez, comme en consommant plus de fruits et de légumes… Mais ce n’est pas vous, ce n’est pas vous directement qui agissez sur les processus de digestion.

Vous voyez l’idée ?

Dans la sexualité comme dans plusieurs autres aspects de notre personne, il y a des processus physiologiques, automatiques, inconscients qui sont impliqués dans notre plaisir et dans la venue de l’orgasme.

2. Vous voulez avoir un orgasme trop rapidement

Si vous mettez toute votre attention sur l’orgasme, si vous vous concentrer sur l’orgasme comme un but à atteindre… Vous oubliez de prendre le temps de savourer tout le chemin à parcourir pour justement voir survenir ce fameux orgasme !

Avoir un orgasme ne signifie pas forcément être satisfait sexuellement et inversement être satisfait sexuellement ne signifie pas avoir un orgasme à tous les coups.

Demandez-vous : qu’est-ce qui permettrait que vous, vous soyez satisfaite sexuellement ?

Et je dis bien vous, pas votre voisine ou votre copine. 🙂

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

3. Vous faites toujours la même chose

Notre cerveau est un gros flemmard : il est plutôt doué pour intégrer des habitudes et les répéter, mais quand vient le temps de faire des changements et de s’exposer à de la nouveauté, ça lui demande beaucoup plus d’efforts et de rigueur.

Votre corps est vaste. Il est composé de milliers de capteurs sensoriels qui peuvent vous procurer un éventail de sensations allant des douces caresses, aux frissons, aux tapotements, aux palpitations. 🙂

Si vous voulez vous connecter d’une autre façon à votre corps et à votre sexe, je vous invite à découvrir Masturbation 3.0 qui est un petit programme composé de 7 audios guidés.

Quoi qu’il en soit il est scientifiquement prouvé que les femmes qui se masturbent parviennent à avoir plus d’orgasme que celles qui ne se masturbent pas.

En prenant du plaisir grâce à vos doigts, vous vous donnez l’opportunité d’enclencher un cercle vertueux. Plus vous vous toucherez de différentes façons, plus vous vous connaîtrez et plus vous augmentez vos chances de ressentir beaucoup de plaisir. 🙂

4. Votre partenaire ne sait pas ce que vous aimez

Si vous savez ce que vous aimez, c’est parfait !

Mais une fois que vous êtes avec votre partenaire, vous vous rendez peut-être compte que c’est plus compliqué…

Dans la sexualité on a plein d’idées préconçues et il y a encore aujourd’hui bien des garçons qui sont encore un petit peu obsédé par le fait de mettre des doigts.

Le vagin est un organe intrigant et en général la pénétration pénis-vagin est très efficace pour leur faire ressentir bien des sensations.

Ils ne se rendent pas tous comptes que le cœur du plaisir féminin, c’est le clitoris et qu’ils peuvent le stimuler de bien des façons. 🙂

Si votre partenaire s’y prends mal alors c’est à vous de prendre la responsabilité de votre plaisir et de lui apprendre ce qui vous fait du bien. Pour cela, vous trouverez quelques conseils dans le guide 9 secrets pour atteindre l’orgasme.

Une dernière chose : votre partenaire n’est ni dans votre tête, ni dans votre corps et si vous savez ce qui vous fait grimper, ça serait dommage de ne pas lui montrer. 🙂

5. Vous ne vous autorisez pas pleinement au plaisir

Dépendamment de votre culture et de votre éducation, le plaisir peut être une grande source de honte et de culpabilité. Certaines femmes ont même l’impression de faire “une bêtise” lorsqu’elles se masturbent.

Il est possible à un niveau inconscient (mais aussi à un niveau conscient, ça dépend des gens ;-)) que le plaisir soit associé à quelque chose d’interdit, de mal, voir de dangereux…

Dans ces circonstances, difficile pour votre système nerveux de laisser libre cours à ces processus naturels de plaisir !

6. Vous expérimentez des douleurs

Selon les études, 20 à 30 % des femmes peuvent expérimenter des douleurs pendant les relations sexuelles, notamment pendant la pénétration vaginale.

Ces douleurs peuvent être d’intensité variable, être présente tout le temps ou seulement lors de certaines pratiques ou avec certains partenaires en particulier.

Comme vous vous en doutez, c’est difficile de ressentir du plaisir et d’atteindre l’orgasme pendant qu’on est en train de subir des douleurs… Tout l’opposé du plaisir !

Quoi qu’il en soit si vous ressentez régulièrement des douleurs, c’est qu’il y a peut-être un problème et je ne peux que vous encourager à en parler à un professionnel de santé.

La sexualité ne devrait pas être quelque chose de douloureux.

À tout le moins, si ce n’est pas ce que vous souhaitez. 😉

7. Maladies & médicaments

Des maladies chroniques comme le diabète ou la maladie de Crohn peuvent impacter l’image de soi, occasionner de la fatigue et impacter négativement la sexualité.

Plusieurs traitements médicamenteux comme les antidépresseurs, les contraceptifs ou encore les antipsychotiques peuvent également venir influencer la chimie du cerveau et rendre la venue de l’orgasme beaucoup plus longue voir impossible.

Si vous pensez que votre sexualité peut-être impactée par des problèmes de santé, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra ajuster ou changer votre médication.

8. Vous avez vécu des abus sexuels

Les personnes qui ont vécu des abus sexuels peuvent rencontrer des difficultés dans n’importe quel aspect de leur sexualité.

Bien sûr, tous les traumatismes ne laissent pas des marques, il y a des personnes qui parviennent à passer par-dessus, mais les études scientifiques sont claires sur ce sujet : les personnes qui ont vécu des événements difficiles au cours leur vie et plus particulière dans l’enfance ou l’adolescence, sont plus sujets à vivre des difficultés dans leur sexualité, une fois adulte.

Le plus surprenant ?

C’est également le cas si les expériences négatives n’ont pas impliqué la sexualité, comme les violences psychologiques ou physiques.

Si vous êtes concernée par la question des traumas, j’aimerais vous dire qu’il y a des solutions.

Le temps et les expériences positives peuvent aider à la guérison, mais parfois ça ne suffit pas.

Alors je ne peux que vous encourager à vous faire aider par un ou une professionnelle de santé comme par exemple une psychologue spécialisée en traumatologie et pratiquant une technique comme l’EMDR.

9. Vous manquez d’imagination

Un des grands fléaux de notre société ultra connectée se trouve à quelques clics de chacun d’entre nous : le porno.

Les images pornographiques peuvent venir parasiter notre cerveau, l’influencer, façonner nos conceptions et nos attentes et même appauvrir notre imagination.

Les fantasmes sexuels constituent un levier intéressant dans l’émergence du plaisir et dans le déclenchement de l’orgasme. Certaines femmes parviennent d’ailleurs à l’orgasme uniquement grâce à des pensées érotiques bien précises.

Alors dans votre quête de l’orgasme je ne peux que vous inviter à explorer votre potentiel érotique 🙂

Si vous souhaitez aller plus loin, j’ai créé les programmes Orgasme Duo et Orgasme Solo pour vous aider à développer votre potentiel orgasmique. 🙂

Téléchargez votre guide gratuit !

En vous abonnant, vous acceptez nos conditions et politiques.

Orgasme Duo

Apprenez à atteindre l’orgasme en duo

Orgasme Solo

Apprenez à atteindre l’orgasme seule